Archive des Bibliothèques universitaires de Nantes

Les fichiers ne seront visibles qu'après la date de confidentialité : 17/06/2023
Augmentation de la motilité intestinale en conditions de stress : implication des récepteurs GR exprimés par les neurones du système nerveux entérique

Par : Gautier, Camille

Document archivé le : 26/07/2021

Le système nerveux entérique (SNE) régule la motilité intestinale et les fonctions de la barrière épithélio-intestinale. Il est aujourd'hui admis que le stress est associé à des troubles gastro-intestinaux, parmi lesquels le syndrome de l'intestin irritable. La physiopathologie n'en est pour autant pas clairement élucidée. La réponse biologique au stress implique l'activation de l'axe hypothalamo-hypophyso-corticosurrénalien (HPA), initiant une sécrétion de glucocorticoïdes (GCs). L'objectif de notre étude a été de montrer si, dans des conditions de stress, les GCs peuvent activer les neurones du SNE et induire des changements dans la motilité intestinale. Grâce à notre modèle animal de stress par évitement de l'eau (WAS), nous avons pu reproduire les effets du stress en induisant une augmentation de la motricité colique. Nous avons également pu montrer une translocation nucléaire des récepteurs aux GCs (GR) dans les neurones entériques coliques des souris WAS ainsi qu'une neuromodulation neurochimique. La normalisation de la motricité intestinale par l'utilisation d'un antagoniste des récepteurs GR, le CORT108297, suggère un lien entre GR et les modifications observées. 21NANT030P