Archive des Bibliothèques universitaires de Nantes

L'implication des statuts FUT2, FUT3 et ABO dans la sévérité des infections à rotavirus

Par : Masson, Lydie

Document archivé le : 16/09/2021

Cette étude observationnelle prospective, menée entre 2017 et 2019, évalue le risque de développer une gastroentérite à rotavirus et la gravité des symptômes en fonction de caractéristiques génétiques ayant précédemment démontré leur rôle dans la susceptibilité à la maladie. La population étudiée est composée 200 enfants atteints de gastroentérite à rotavirus, ayant été inclus après leur passage aux urgences pédiatriques du CHU de Nantes et de 134 témoins. Les 200 enfants malades avaient quasiment exclusivement un phénotype sécréteur et Lewis négatif (99 et 98%, p<0,001). Les enfants de phénotype sécréteur porteur d'une mutation hétérozygote sur le gène FUT2, n'ont pas une forme moins grave de la maladie. Les enfants du groupe O sont moins souvent malades que ceux des autres groupes histo-sanguins (p<0,01), mais quand ils sont atteints, la gravité clinique de la gastroentérite ne diffère pas de celle des autres enfants. Les résultats concernant une population d'enfants guyanais dont le profil génétique et les souches circulantes de rotavirus sont possiblement différents seront comparés à ces premiers résultats métropolitains. 21 NANT 079M


Fichier(s) associé(s) au document :
masson_L_MED21.pdf