Université de Nantes
Archive du Service Commun de la Documentation

Polyarthrite rhumatoïde et parodontite : mécanismes inflammatoires et biothérapies

Par : Virey, Sigrid

Document archivé le : 25/07/2018

La polyarthrite rhumatoïde (PR) et la parodontite sont deux pathologies inflammatoires chroniques, qui ont de nombreuses similitudes, ce qui a poussé les chercheurs à s'interroger sur leurs éventuels liens. Dans ces maladies, Porphyromonas gingivalis semble être un pathogène clef. De plus, elles partagent des acteurs inflammatoires communs : le TNF-α, l'IL-6, l'IL-1β ou encore l'IL-17A. Ces cytokines sont utilisées comme cibles des biothérapies, dans les cas les plus sévères de PR. Sur la base des similarités immunopathogéniques entre la PR et la parodontite, il est apparu que ces biothérapies pourraient également agir sur l'état parodontal. Une analyse de la littérature a retenu 7 études, de niveau 3, et regroupant 242 patients au total. Les résultats sur l'inflammation gingivale apparaissent contradictoires, tandis que ceux sur la perte osseuse alvéolaire tendent à montrer une stabilisation, voire une diminution de la destruction parodontale. Cela permet d'appuyer le rôle clef des cytokines dans la parodontite et d'ouvrir de nouvelles perspectives thérapeutiques. 18NANT033D

La consultation du document est restreinte !
Vous devez appartenir aux étudiants ou personnels de l'Université de Nantes et/ou utiliser un équipement relié au réseau de l'Université de Nantes.
Veuillez cliquer sur ce lien pour tenter d'accéder au document.