Université de Nantes
Archive du Service Commun de la Documentation

La fermeture du canal artériel persistant? : expérience nantaise de 1990 à 2008? : impact sur les fonctions ventriculaires évalué par échocardiographie transthoracique

Par : Le Gloan, Laurianne

Document archivé le : 09/02/2010

Le canal artériel, structure indispensable à la vie fœtale, devient persistant et pathologique au-delà de 3 mois de vie chez le nourrisson non prématuré. La suppression du shunt gauche-droite qu'il induit est réalisée depuis 1938 par voie chirurgicale et 1971 par cathétérisme cardiaque. Notre travail rapporte, dans une première partie, l'expérience nantaise de 1990 à 2008 et montre bien l'évolution des techniques employées, le recours croissant au cathétérisme cardiaque, marqué par sa grande efficacité et son faible taux de complications, ainsi que le rôle complémentaire de la chirurgie. La suppression de ce shunt persistant est justifiée par le risque infectieux, et surtout par le risque hémodynamique, lié aux surcharges ventriculaires gauche diastolique et droite systolique. La deuxième partie de notre étude, grâce à une série prospective de 33 enfants nantais et bordelais, montre, en effet, après l'occlusion de canaux artériels persistants, de franches modifications hémodynamiques avec la diminution significative et immédiate des volumes télédiastoliques et des fonctions systoliques ventriculaires gauches, soulignant bien l'impact hémodynamique conséquent à la persistance du canal artériel. Des analyses supplémentaires sont nécessaires pour compléter les données sur une période plus longue (6 mois), et analyser plus précisément l'évolution de la fonction systolique ventriculaire droite.


Fichier(s) associé(s) au document :
legloanSPE09.pdf