Université de Nantes
Archive du Service Commun de la Documentation

Coronaires et dysfonction ventriculaire droite chez les patients porteurs d'un ventricule droit systémique : double discordance ou transposition des gros vaisseaux avec switch atrial

Par : Lachaud, Matthias

Document archivé le : 26/03/2015

Le ventricule droit, dans certaines malformations cardiaques congénitales, se trouve en position systémique. A long terme, une altération de la fonction contractile du ventricule droit systémique a été constatée chez certains patients. Une baisse de la réserve coronaire et une ischémie myocardique ont été incriminées dans les mécanismes étiologiques de cette dysfonction systolique. En l'absence de données sur le rôle potentiel du développement coronaire sur la fonction contractile du ventricule droit systémique, notre étude se propose, à partir de données IRM et scannographiques de patients porteurs d'un ventricule droit systémique, de rechercher une potentielle relation entre le développement coronaires et la fonction systolique ventriculaire droite. Méthodes : 35 patients adultes porteurs d'un ventricule droit systémique (23 avec une transposition des gros vaisseaux palliée par switch atrial, âgés de 30+/-5 ans et 12 avec une double discordance, âgés de 35+/-19 ans) ont été recrutés de façon rétrospective et monocentrique au sein de l'unité des cardiopathies congénitales adultes du CHU de Nantes. La fraction d'éjection ventriculaire droite (FEVD) a été obtenue en ciné IRM. Nous l'avons comparée à la dominance et à la taille des ostia des artères coronaires droite et gauche, mesurés en IRM et en scanner et exprimés selon trois paramètres : diamètres des ostia coronaires droit et gauche rapportés à la surface corporelle (CD/SC et TC/SC respectivement) et rapport entre le diamètre de l'ostium de la coronaire droite et le diamètre de l'ostium de la coronaire gauche (CD/TC). Résultats : Aucune corrélation n'a été mise en évidence entre la taille des ostia coronaires et la FEVD à l'échelle de la population entière (p= 0,19 pour CD/SC, p=0,21 pour TC/SC et p=0,98 pour CD/TC). En revanche, pour le sous-groupe des plus de 30 ans, il existe une corrélation positive avec la FEVD pour les rapports CD/SC (p=0,027, rhô=0,492) et TC/SC (p=0,03, rhô=0,484). Le rapport CD/TC n'est pas corrélé à la FEVD (p=0,48). Conclusion : Il existe une corrélation positive entre la taille des ostia coronaires et la fraction d'éjection ventriculaire droite chez les patients de plus de 30 ans porteurs d'un VD en position systémique. D'autres études sont nécessaires pour confirmer ces résultats et rechercher si la dilatation des coronaires est un facteur protecteur de la dysfonction systolique des VD systémiques. 14NANT144M


Fichier(s) associé(s) au document :
lachaudMED14.pdf