Université de Nantes
Archive du Service Commun de la Documentation

Les discriminations sexo-âgéistes en milieu professionnel

Par : Alice Faure-Levoux

Document archivé le : 09/05/2016

Cette thèse s’intéresse à l’étude des mécanismes et des effets conjoints de la stigmatisation en raison de l’âge et du genre dans un contexte professionnel. Les deux premières recherches ont porté sur l’étude de l’apparition de discrimination âgéiste et sexiste dans différents domaines professionnels. 207 individus ont participé à la première étude et 177 à la seconde. Les résultats mettent en évidence que les biais âgéistes et sexistes apparaissent prioritairement dans les professions incongruentes avec le profil du candidat. Il semble également que les biais âgéistes apparaissent sous une forme plus explicite que les biais sexistes, ces derniers étant émis de manière insidieuse. La troisième étude a été consacrée à l’étude des conséquences de cette discrimination, largement perçue par les individus porteurs d’un stigmate (ici, les seniors d’une part, et les femmes, d’autre part). 168 individus seniors (masculins et féminins) ont participé à cette étude. Les résultats sont mitigés mais montrent que les individus se sentant discriminés développent des stratégies d’ajustement pour contrer les effets négatifs de la discrimination. Les résultats de ces trois études sont discutés selon une perspective intersectionnelle, dégageant l’idée que l’accumulation de deux stigmates peut, selon les cas, conduire à une multiplication ou, au contraire, à une réduction de la pénalisation des individus concernés.


Fichier(s) associé(s) au document :
thèse Alice Faure - A IMPRIMER.pdf