Université de Nantes
Archive du Service Commun de la Documentation

Expression et fonction de la protéine survivine dans le myélome multiple implications clinico-biologiques

Par : Romagnoli Mathilde

Document archivé le : 08/09/2009

Le myélome multiple (MM), qui représente 20% des hémopathies malignes, est caractérisé par une importante instabilité chromosomique, une prolifération résiduelle et un défaut d'apoptose. La forte chimiorésistance associée à ce cancer justifie la recherche de nouvelles cibles thérapeutiques. Nous avons évalué l implication de la protéine survivine dans la physiopathologie du MM. La survivine est un membre de la famille des IAP (inhibiteurs de l apoptose) qui révèle une expression aberrante dans la plupart des cancers et se place au carrefour de processus souvent dérégulés dans le cancer : cycle cellulaire et survie. Nous avons montré une corrélation entre l expression de la survivine et la progression de la maladie dans le MM. Son expression augmente à la rechute et dans les formes extramédullaires. De plus, son expression chez les patients au diagnostic est associée à un mauvais pronostic. La modulation de son expression par ARN interférence ou par surexpression ectopique démontre l implication de la survivine dans la croissance de la tumeur myélomateuse en terme de prolifération, survie, chimiorésistance, tumorigénicité et dépendance à l IL6. Enfin, une forte expression de la survivine entraîne la diminution de l expression de la protéine pro-apoptotique Bim qui est impliquée dans la mort des plasmocytes myélomateux notamment au cours de la privation en IL6. Nous avons aussi démontré l'existence de la corrélation inverse entre les ARNm survivine et bim chez une cohorte de patients au diagnostic.


Fichier(s) associé(s) au document :
pdfNatif.pdf