Transplantation cardiaque dans le cadre d'une super urgence 1 : l'expérience nantaise

Par : Malliet, Nicolas

Document archivé le : 24/04/2013

La survie post-transplantation cardiaque a diminué depuis la mise en place des SU1. Le but de cette étude est d'évaluer si le profil et la survie des patients proposés à la transplantation cardiaque en urgence à Nantes se sont modifiés depuis l'instauration des listes de Super Urgence 1. Nous avons comparé les données cliniques, biologiques, hémodynamiques, les conditions d'attente et la morbi-mortalité périopératoire de 19 patients inscrits en Urgence régionale entre 2000 et 2004 et 47 patients inscrits en SU1 entre 2004 et 2011. Seules les conditions d'attente varient avec une proportion significativement plus importante de patients SU1 sous assistance circulatoire temporaire. La survie à un an n'est pas significativement différente : 89,5 % pour les UR contre 87,3 % pour les SU1. La greffe en urgence à Nantes a des résultats de survie encourageants mais risque d'être limitée dans le contexte de pénurie de greffon. 12NANT126M


Fichier(s) associé(s) au document :
mallietMED12.pdf