Université de Nantes
Archive du Service Commun de la Documentation

Impact de l’obésité féminine sur les taux de succès en Fécondation In Vitro : résultats d’une étude rétrospective réalisée au CHU de Nantes

Par : Pichard, Christelle

Document archivé le : 22/08/2013

L’obésité est la première maladie non infectieuse au monde. En Europe, un adulte sur trois est en surpoids ou obèse. L’obésité augmente notamment le risque de maladie cardio-vasculaire, de diabète et elle diminue les chances de grossesse. Aujourd’hui, de nombreuses femmes obèses confrontées à l’infertilité demandent l’aide de la médecine pour réaliser leur projet d’enfant. Parmi les différentes réponses médicales disponibles, la fécondation in vitro (FIV) est souvent proposée à ces couples infertiles. Grâce à une étude rétrospective menée au centre d’assistance médicale à la procréation du CHU de Nantes, nous avons mesuré l’impact de l’obésité féminine sur les taux de succès de la FIV en confrontant ces résultats aux données de la littérature internationale. Enfin, les différentes stratégies de prise en charge de l’obésité féminine ont été analysées. 13NANT008P


Fichier(s) associé(s) au document :
pichardPH13.pdf