Université de Nantes
Archive du Service Commun de la Documentation

Rôle de l'oncostatine M dans la biologie des chondrosarcomes et sarcomes d'Ewing

Par : David Emmanuelle

Document archivé le : 16/01/2009

Ostéosarcomes, chondrosarcomes et sarcomes d'Ewing sont les principales tumeurs osseuses primitives et leur prise en charge doit être améliorée. Les sarcomes d'Ewing, dérivant des cellules souches mésenchymateuses (MSC), présentent la translocation EWS-FLI1. Les ostéosarcomes et chondrosarcomes sont plus différenciés, dans la voie ostéoblastique et chondrocytaire respectivement. L oncostatine M (OSM), cytokine de la famille de l Interleukine-6, montre des effets anti-prolifératifs et pro-apoptotiques sur les ostéosarcomes ; l'objectif de cette étude a été de déterminer ses effets sur les chondrosarcomes et sarcomes d'Ewing. Nous avons identifié un chondrosarcome sensible aux effets anticancéreux de l OSM mais avec des mécanismes d action originaux : inhibition de prolifération indépendante de p21WAF1, sensibilisation à l apoptose faisant intervenir la caspase 9, p53 mais pas Bax/Bcl2. En revanche l OSM présente un effet pro-prolifératif sur les sarcomes d Ewing. La répression de EWS-FLI1 par un shRNA et l analyse de MSC et chondrocytes suggèrent que cet oncogène maintient un état faiblement différencié responsable de l effet pro-prolifératif de l OSM. Cette étude indique que si l OSM a un intérêt thérapeutique pour les chondrosarcomes et ostéosarcomes, la stratégie pour les sarcomes d Ewing consisterait à inhiber l OSM endogène ou à sensibiliser les cellules à l action anti-proliférative de l OSM, en réprimant EWS-FLI1 et en induisant leur différenciation.


Fichier(s) associé(s) au document :
pdfNatif.pdf