Université de Nantes
Archive du Service Commun de la Documentation

Bases génétiques et moléculaires du bloc atrio-ventriculaire diagnostiqué in utero et au cours de l'enfance

Par : Baruteau, Alban-Elouen

Document archivé le : 10/10/2017

Le bloc atrioventriculaire (BAV) est une maladie rare. Les bases génétiques des BAV héréditaires restent mal comprises. Pour préciser la physiopathologie des BAV héréditaires de l'enfant, nous avons mené différents travaux sur le BAV (1) isolé et non-immun, (2) associé aux canalopathies sodiques; (3) associé aux cardiopathies congénitales. Une étude colligeant 141 enfants porteurs d'un BAV “idiopathique”, 130 parents et 130 contrôles appariés, a pu montrer une forte héritabilité du BAV, nous conduisant à constituer une DNA-thèque sur ce phénotype. Une approche gène candidat a identifié des mutations au sein des gènes GJA5, SCN5A, SCN1B, NKX2.5 et TRPM4. L'analyse de trios familiaux a identifié 19 variants de novo et 2630 variants hétérozygotes composites dont la validation est en cours. Un second projet nous a permis d'étudier les relations génotype-phénotype chez 439 enfants porteurs d'une mutation SCN5A. Les troubles conductifs étaient associés aux mutations tronquantes et/ou situées dans le domaine transmembranaire du canal sodique. Un BAV était associé au risque d'arrêt cardiaque au cours du suivi. Nous avons également montré dans une série de 47 patients mutés NKX2.5, que si le phénotype est dominé par des anomalies simples de septation et des troubles conductifs, ces patients peuvent évoluer vers le BAV de haut grade, la cardiomyopathie dilatée et la mort subite. Enfin un projet a été initié avec 64 institutions, pour préciser les caractéristiques des BAV associés aux discordances atrioventriculaires. Une meilleure compréhension des bases génétiques du BAV de l'enfant et des relations génotype-phénotype permettra d'améliorer leur prise en charge. 16NANT15-VS


Fichier(s) associé(s) au document :
baruteauDOC16.pdf