Université de Nantes
Archive du Service Commun de la Documentation

Cancers coliques gauches compliqués

Par : Bettini, Nicolas

Document archivé le : 08/12/2010

15% des cancers colo-rectaux se révèlent par une occlusion ou une perforation. Nous rapportons le cas de 100 patients opérés sur 10 ans (Janvier 1992- Avril 2002). Ces patients présentaient une perforation tumorale, une perforation diastatique ou une occlusion dans, respectivement 13%, 9% et 78%. Ils ont été traités par colostomies de proche amont (16%), interventions de Hartmann (18%), résections anastomoses directes (24%), lavage colique per-opératoire (11%) ou colectomie totale (31%). La mortalité opératoire s'élevait à 18%. Notre étude soutient la comparaison avec les résultats de la littérature récente, notamment pour les perforations tumorales et diastatiques. Nous abordons tous les aspects de ces complications sévères : épidémiologie, dépistage, génétique, pronostic, et proposons une conduite à tenir chirurgicale, basée sur la résécabilité tumorale et l'état général des patients. 2003NANT105M


Fichier(s) associé(s) au document :
bettiniMED03.pdf