Analyse rétrospective des infections sur prothèse de hanche à Staphylococcus à coagulase négative au CHU de Nantes

Par : Henry, Benoît

Document archivé le : 02/01/2012

Les infections développées sur prothèse de hanche constituent un problème important de santé publique, en raison de leur nombre croissant, de la complexité de leur prise en charge diagnostique et thérapeutique, et de leur gravité potentielle notamment en termes fonctionnels. Les staphylocoques à coagulase négative (SCN) sont le groupe bactérien le plus fréquemment isolé de ces infections. On ne dispose que de peu de facteurs pronostiques et de séries homogènes d'infections de prothèse de hanche à SCN. Cette étude rétrospective monocentrique menée au CHU de Nantes de 2003 à 2009 présente une série de 73 patients atteints d'infections de prothèse de hanche impliquant des SCN. La description de cette série permet d'objectiver une majorité d'infections tardives, peu fébriles, avec cependant un syndrome inflammatoire biologique très fréquent. Les ponctions articulaires préopératoires à visée diagnostique étaient relativement peu rentables. L'analyse univariée des facteurs prédictifs d'échec thérapeutique met en évidence le rôle pronostique de l'exposition à la rifampicine, de la durée moyenne de la chirurgie et du rôle possiblement protecteur de la cimentation de la prothèse lors de la primo implantation. Ceci vient confirmer l'importance de la rifampicine dans la prise en charge des infections osseuses staphylococciques sur matériel, l'augmentation du risque infectieux avec la durée de chirurgie et plaide pour la constitution de registres prospectifs de ces infections afin d'analyser plus finement leurs facteurs pronostiques. - 2011NANT081M


Fichier(s) associé(s) au document :
henryMED11.pdf