Paramètres cliniques, biologiques et d'imagerie permettant de différencier les spondylarthropathies, l'arthrose rachidienne et la fibromyalgie chez les patients souffrant de douleurs axiales chroniques diffuses

Par : Cozic Laporte, Céline

Document archivé le : 24/09/2012

En présence de douleurs axiales +/- périphériques, la fibromyalgie, l'arthrose et les spondylarthropathies peuvent être difficiles à distinguer les unes des autres. Leur présentation est souvent similaire, surtout en cas d'arthrose plurifocale ou de spondylarthrite de forme enthésitique. Or, le diagnostic de spondylarthrite est devenu un enjeu majeur pour le rhumatologue en raison des récentes avancées thérapeutiques. L'objectif de ce travail était donc d'identifier des paramètres cliniques, biologiques et d'imagerie permettant, en l'absence de signes objectifs spécifiques, de distinguer ces 3 pathologies entre elles. 44 patients présentant une grande incertitude diagnostique ont été reconvoqués pour un interrogatoire et un examen clinique approfondis et pour un bilan d'imagerie complémentaire. 4 experts ont analysé les dossiers et émis un avis en terme de probabilité pour les 3 diagnostics. L'analyse statistique a mis en évidence un nombre de zones douloureuses et de points douloureux plus important chez les patients considérés comme fibromyalgiques par les experts. Certains points douloureux particuliers étaient également retrouvés plus fréquemment parmi ces patients : épicondyles et sterno-claviculaires. Ces variables pourraient donc nous aider à l'avenir à nous orienter dans le diagnostic. Ce résultat reste cependant à confirmer (suivi de la cohorte, augmentation de l'effectif), étant donné les difficultés méthodologiques du travail. 12NANT035M


Fichier(s) associé(s) au document :
cozicMED12.pdf