Université de Nantes
Archive du Service Commun de la Documentation

Grossesses multiples monozygotes après fécondation in vitro et transfert d'un blastocyste à propos d'une série de 14 cas

Par : Chevallier Julie

Document archivé le : 01/12/2009

Dans le but de réduire les grossesses gémellaires générées par l'assistance médicale à la procréation (AMP), a été développé le transfert d un embryon unique sélectionné par la culture prolongée au stade blastocyste. De façon inattendue, on a constatée entre 2006 et 2009 une série de 14 cas de grossesses multiples monozygotes (12 gémellaires et 2 triples), soit un taux 15 fois plus élevé qu'en conception spontanée. Nous avons étudié le pronostic obstétrical et néonatal de ces grossesses, et tenté de mettre en évidence certains facteurs de risque. Outre la complexité de ces grossesses (nous retrouvons 79 % de complications f?to-maternelles, 86 % de prématurité, 70 % d hospitalisation en néonatalogie), nous avons mis en évidence que 72 % des couples interrogés avaient un antécédent familial de gémellité. Au total, sans remettre en question la culture embryonnaire prolongée, il serait intéressant d'intégrer à l'avenir la recherche de ce type d'antécédent dans l'interrogatoire du couple infertile. - 2009NANT126M


Fichier(s) associé(s) au document :
pdfNatif.pdf