Quels sont les déterminants d’un recours spontané des patients vacanciers aux urgences du Centre Hospitalier des Sables d’Olonne au mois d’août 2011 ?

Par : Leroy, Héloïse

Document archivé le : 20/03/2013

L’afflux touristique estival aux Sables d’Olonne entraine un recours aux urgences multiplié par 2 par rapport au reste de l’année. En menant une enquête descriptive, au moyen d’un questionnaire, nous nous sommes proposés d’étudier, dans cette thèse, les déterminants d’un recours spontané aux urgences du CHCL des patients vacanciers en août 2011. Les résultats retrouvent un faible nombre d’appel au médecin généraliste, une prépondérance des pathologies traumatiques et une nette sous-utilisation de la maison médicale de garde et de la régulation du SAMU - Centre 15. Les principales raisons évoquées pour recourir au SAU sans avis médical préalable sont la nécessité d’un plateau technique et la facilité d’accès aux soins. Les données de la littérature disponibles à ce sujet sont concordantes et montrent que malgré la Réforme du médecin traitant de 2004, le médecin généraliste n’est pas considéré comme le premier interlocuteur en cas d’urgence. Ainsi, il apparait nécessaire d’améliorer l’information des patients et de favoriser l’accès à la maison médicale de garde pour les soins relevant de la médecine générale de ville. 12NANT098M


Fichier(s) associé(s) au document :
leroyMED12.pdf