Caractérisation du profil d'expression et des potentielles cibles off-targets d'un U7snRNA optimisé pour le traitement par saut d'exon de la Dystrophie Musculaire de Duchenne

Par : 15NANT31-VS

Document archivé le : 07/06/2016

La dystrophie musculaire de Duchenne (DMD) est une maladie génétique neuromusculaire sévère caractérisée par une dégénérescence progressive des muscles. Elle est due à des mutations sur le gène dmd codant la dystrophine, une protéine du cytosquelette. De nombreuses stratégies de thérapie génique ont récemment émergé pour identifier un traitement correctif de la DMD. Parmi elles, le saut d'exon permet la restauration du cadre de lecture de l'ARN dmd et ainsi l'expression d'une dystrophine fonctionnelle. Le saut d'exon peut être obtenu en utilisant de petits ARN nucléaires U7snRNA portant une séquence antisens thérapeutique. Une fois encapsidé dans des vecteurs dérivés des virus adéno-associés (AAV), le U7 permet une correction de l'ARN dmd stable dans le temps. Nous avons montré la capacité d'un vecteur AAV8-U7 à transduire le tissu musculaire et restaurer l'expression de dystrophine chez des chiens GRMD. Ces résultats ouvrent la voie à un essai clinique de phase I/II chez des patients DMD traitables par le saut de l'exon 53. Dans le cadre du développement de ce produit clinique, nous avons caractérisé le profil d'expression du transgène U7 dans des contextes musculaire et hépatique (le foie étant un organe non ciblé mais bien transduit in vivo par l'AAV8). Enfin, nous avons analysé les potentiels effets off-targets spécifiques du produit clinique U7 en identifiant les transcrits cibles de sa séquence antisens. Cette étude a été réalisée in vitro sur des cellules humaines via une approche combinée de RNA Sequencing et d'analyses in silico. Les résultats de cette étude seront clé pour documenter la biosécurité du produit thérapeutique avant l'essai clinique prévu en 2016.


Fichier(s) associé(s) au document :
domengerDOC15.pdf