Etat des lieux de la sensorialité dans l’autisme : impact de la sensorialité dans le traitement de la communication et des émotions chez des enfants autistes non verbaux

Par : Guinaudeau, Jeanne

Document archivé le : 20/10/2014

Nous ne connaissons notre environnement, tout comme notre propre corps, qu’au travers de nos organes des sens. La sensorialité constitue la base de tous les apprentissages au cours du développement de l'enfant. En effet, la perception, au cœur du fonctionnement cérébral, détermine notre rapport au monde et nos affects. Du fait de ses particularités perceptives, décrites pour la première fois par L. Kanner, l’autisme, a la caractéristique d’altérer le rapport que les enfants entretiennent avec leur environnement, et aussi l’établissement des relations sociales. Dans ce mémoire, l'objectif est de rechercher dans les comportements sensoriels de deux enfants autistes non verbaux une analyse de leur communication et de leurs émotions. Cette étude nous a permis de recueillir des informations précises sur leurs particularités sensorielles. Les résultats ont permis l’élaboration de profils sensoriels qui ont mis en évidence des signes d’une hypo- ou d’une hypersensibilité des sens du toucher, de la vue et de l’audition ; mais aussi que les stimulations visuelles, tactiles et auditives favorisent chez eux les échanges. Ce constat souligne l'intérêt, pour ces enfants, d'un passage par les sens pour entrer en communication avec autrui. Les informations recueillies viennent approfondir la connaissance actuelle de l’enfant et de ses moyens de communication et peuvent venir conforter les axes de la prise en charge orthophonique. 14NANT21-ORT


Fichier(s) associé(s) au document :
guinaudeauORT14.pdf