Insuffisance cardiaque aiguë au CHU de Nantes. Impact de l'évolution de l'offre de soins sur la morbi-mortalité à 3 mois entre 2016 et 2018

Par : Plard, Louise

Document archivé le : 20/10/2020

L'insuffisance cardiaque aiguë (ICA) est une pathologie grave avec une mortalité élevée et un taux très important de réhospitalisations. Il apparait nécessaire de faire évoluer sa prise en charge afin d'améliorer le pronostic des patients tout en contrôlant les coûts et en préservant la qualité des soins délivrés. Afin d'évaluer l'impact de l'évolution de l'offre de soins dans l'ICA (mise en place de l'HDJ de cardiologie et d'une check-list de sortie), nous proposons une analyse descriptive du parcours de soins, des caractéristiques générales et de la morbi-mortalité à 3 mois entre 2016 et 2018. Matériel et Méthodes : Nous avons réalisé une étude observationnelle, prospective et monocentrique au CHU de Nantes, en incluant de manière consécutive les patients hospitalisés pour ICA dans les services de cardiologie au cours de deux périodes : 2016 puis 2018. Les caractéristiques globales des patients et des données spécifiques au parcours de soins étaient recueillies. Un suivi à 3 mois était réalisé. Notre critère d'évaluation principal était un critère combiné associant mortalité totale et réhospitalisation(s) non programmée(s) pour cause cardiovasculaire à 3 mois. Résultats : Le critère combiné mortalité totale ou réhospitalisation(s) non programmée(s) pour cause cardiovasculaire concernait 30 % des patients. Le choc cardiogénique (OR 3,04 ; IC 1,23 – 7,44), la présence d'une cardiopathie ischémique (OR 1,92 ; IC 1,19 – 3,13) et l'inclusion au réseau de soins MC 44 (OR 2,61 – IC 1,36 – 5,01) étaient identifiés comme des facteurs de risque de ce critère. La réadaptation cardiovasculaire (OR 0,36 ; IC 0,36 – 0,89) et un taux d'hémoglobine élevé (OR 0,87 ; IC 0,77 – 0,98) apparaissaient comme facteurs protecteurs. On ne retrouvait pas de différence significative concernant ce critère entre les 2 phases de l'étude. Conclusion : La sortie d'hospitalisation est une période à haut risque pour les insuffisants cardiaques avec une morbi-mortalité précoce élevée. On ne retrouve pas dans notre étude de diminution de la morbi-mortalité suite à la mise en place de l'HDJ de cardiologie et la check-list de sortie. Il paraît donc nécessaire d'optimiser le parcours de soins pour permettre d'identifier les patients à haut risque afin de leur proposer une prise en charge post-hospitalière spécifique et d'utiliser au mieux l'arsenal thérapeutique et l'offre de soins disponible. 20 NANT 078M

La consultation du document est restreinte !
Vous devez soit appartenir aux étudiants ou personnels de l'Université de Nantes soit utiliser un équipement relié au réseau de l'Université de Nantes.
Veuillez cliquer sur ce lien pour tenter d'y accéder.