Comprendre le parcours de soins des parents consultant aux urgences pédiatriques pour des motifs relevant de la médecine ambulatoire : ênquête qualitative auprès de parents du CHU de Nantes et du CHD de La Roche-Sur-Yon

Par : Bourgogne, Claire et Querbes, Claire

Document archivé le : 02/05/2017

Introduction : une inflation des recours aux urgences pédiatriques est observée dans le monde entier depuis plusieurs années, en particulier pour des motifs relevant de la médecine ambulatoire. Cette étude qualitative a pour objectif d'explorer les circonstances, les motivations, les logiques des parents qui ont recours aux urgences pédiatriques alors que l'état de santé de leur enfantne le justifie pas. Méthode : étude qualitative par entretiens semi-dirigés auprès de parents recrutés aux urgences pédiatriques, après un recours jugé médicalement injustifié par l'équipe médicale. Centrés sur la narration de l'épisode pathologique qui a justifié le recours aux urgences et sur les pratiques de santé des parents vis-à-vis de leur enfant, les entretiens ont été recueillis sur deux sites au CHU de Nantes et au CHD de La Roche-sur-Yon. Ils ont fait l'objet d'une analyse thématique puis conceptuelle. Résultats : 17 entretiens ont été recueillis. Des thèmes très récurrents ont été évoqués par les parents : une grande confiance dans l'hôpital, une vision contrastée du médecin traitant apprécié pour sa proximité relationnelle et décevant par son indisponibilité ; une méconnaissance des dispositifs de permanence de soins. D'autres thèmes ont permis de comprendre différentes logiques de recours aux urgences : l'inquiétude alimentée par l'isolement familial ou par des histoires de vie brouillant la confiance en sa compétence parentale, la fragilité perçue de l'enfant, souvent accrue par des expériences médicales antérieures traumatiques. Certains parents demandaient aux urgentistes de l'écoute, des explications ou la reconnaissance de leur expertise parentale, au moins autant que des soins pour leur enfant. Une typologie des recours des parents a pu être tentée : recours par effacement parental et délégation totale aux médecins, recours teinté d'opposition parentale et d'attente de prise en considération de leur compétence avec parfois l'élaboration d'un diagnostic profane, et enfin recours par adhésion parentale dans une attente de complémentarité entre compétence parentale et compétence médicale. Conclusion : le choix de recours aux urgences pédiatriques pour des motifs non justifiés selon l'avis des médecins urgentistes est un processus complexe et unique, que l'indisponibilité des soins ambulatoires ne suffit pas toujours à expliquer. Un sens ancré dans l'idée que se font les parents de leur fonction parentale peut y être entendu par les professionnels de santé 17NANT004M

Fichier(s) associé(s) au document :
bourgogne_querbesMED17.pdf