Les relations franco-roumaines (1866-1914)

Par : Ana-Maria Vele

Document archivé le : 30/11/2010

On a choisi de révéler et d'analyser des phénomènes sélectifs de la longue règne du Charles de Hozenzollzern-Sigmaringen (1866-1914) du point de vue des diplomates français, en étant donné le manque d'une certaine démarche, autant que l'intérêt symptomatique pour la révélation du rôle que la France a joué dans la réalisation de la Roumanie moderne, leurs relations bilatérales et l'intensité de leurs rapports : les relations internationales, les questions significatives de l'histoire de la Roumanie, quelques aspects diplomatiques et des interférences culturelles et économiques. Par son rang, la France a influencé la Roumanie « la soeur cadette » ou bien « la soeur latine », qui la voyait avec admiration et qui a inspiré son organisation interne et les institutions de l'état roumain. Avec tous les biens et les mauvais dans les relations franco-roumaines, l'intérêt de la France pour le petit pays « danubien » était ferme et invariable pendant la 2ème moitié du XIXe siècle jusqu'à la grande guerre et cette chose était claire et concrète dans les rapports diplomtiques rédigés par ses représentants en Roumanie.

Fichier(s) associé(s) au document :