Technique diagnostique en deux temps pour l'imagerie moléculaire en oncologie : mise au point d'un anticorps bispécifique et études radiochimiques sur le marquage au 68Ga

Par : Lamesa, Chloé

Document archivé le : 17/07/2015

L'imagerie TEP par la technique de préciblage, exposée dans cette thèse, est proposée avec le gallium-68. Ce travail s'articule en deux axes. La première partie évalue une nouvelle technique de production chimique par le N,N′-(o-phénylène)dimalémide d'un anticorps bispécifique ciblant à la fois un antigène tumoral et un haptène. La seconde partie étudie le radiomarquage et les propriétés radiochimiques des complexes du 68Ga avec différents chélatants pour la fonctionnalisation de l'haptène bivalent di-HSGL. L'optimisation de la technique de synthèse de l'anticorps bispécifique a montré qu'un pourcentage de 5 % (p/p) de pepsine est suffisant pour obtenir une digestion optimale de l'anticorps en F(ab')2. Les études sur la réduction des ponts disulfures du F(ab')2 et sur l'intégrité des Fab' formés montrent qu'un réducteur doux limite la dégradation du Fab' tout en maintenant un bon rendement de réduction. L'étude d'affinité indique que l'affinité de l'anticorps bispécifique synthétisé avec le dimalémide est suffisante pour le ciblage efficace de tumeurs positives à l'antigène CEA. La deuxième partie de ce travail concerne l'étude radiochimique du chélatant cyclique DOTA et acyclique HBED complexés au 68Ga. L'ensemble des résultats de radiomarquage et des études de stabilité semblent montrer que l'HBED est un chélatant de choix pour le radiomarquage de l'haptène avec le 68Ga. Son radiomarquage est réalisable à faible température et avec une activité spécifique supérieure à celle du DOTA. Le rendement de radiomarquage du complexe HBED-68Ga et l'optimisation de la technique doivent permettre d'injecter le peptide radiomarqué sans purification du produit fini. 14NANT30-VS

Fichier(s) associé(s) au document :