Effets de l’antibiothérapie néonatale sur la survenue d’une allergie chez l’enfant prématuré

Par : Colas, Hélène

Document archivé le : 22/04/2010

Il existe un risque accru de développer un asthme chez les enfants nés à terme ayant reçu des antibiotiques en période néonatale. L’hypothèse physiopathologique repose sur une altération de la flore intestinale induite par les antibiotiques et une modification de la mise en place du système immunitaire. Il n’existe pas de données chez l’enfant prématuré. Nous avons conduit une étude chez 149 enfants nés avant 35 semaines d’aménorrhée et suivis pendant 5 ans dans le réseau de surveillance GRANDIR ENSEMBLE. Nous montrons que 84% des enfants ont été exposés aux antibiotiques. Il existe une tendance à développer un asthme du nourrisson en cas d’antibiothérapie néonatale (OR 1.54, IC95% :0.88-2.7), l’existence d’antécédents familiaux constitue un facteur de risque indépendant d’allergie à 5 ans (OR 2.6, IC95% :1-6.5). L’augmentation de la taille de cette cohorte ainsi que l’introduction de probiotiques pourraient constituer des pistes de recherche dans l’étude des mécanismes de l’allergie et dans sa prévention. - 2009NANT188M


Fichier(s) associé(s) au document :
colasSPE09.pdf