Université de Nantes
Archive du Service Commun de la Documentation

Valeur diagnostique des critères de suspicion d'infection bactérienne néonatale : 9 ans après les recommandations de l'ANAES

Par : Cottineau, Mathilde

Document archivé le : 27/02/2012

L'infection bactérienne néonatale précoce est un problème quotidien dans le domaine de la périnatalité. De nombreux nouveau-nés sont dépistés, et un grand nombre d'entre eux reçoivent une antibiothérapie dans le doute. Nous avons évalués les valeurs diagnostiques des critères de suspicion d'IMF, recommandés par l'ANAES il y a 9 ans, dans le but de mieux cibler le dépistage et le traitement de ces enfants. Dans cette étude rétrospective, réalisée chez 2159 nouveau-nés, nous avons montré que les critères anamnestiques ont des valeurs diagnostiques médiocres. Les critères cliniques d'adaptation à la vie extra-utérine ont de meilleures valeurs pronostiques. Quant aux examens paracliniques, la procalcitonine dosée au cordon à d'excellentes valeurs diagnostiques, un risque relatif à 139, des probabilités post-test positive à 28 % et négative proche de 0 %. Les perspectives d'avenir seraient d'élaborer une nouvelle approche décisionnelle basée essentiellement sur l'adaptation à la naissance et le résultat de la PCT. Cependant, cette nouvelle approche doit être évaluée dans le cadre d'une étude prospective avant d'être réellement mise en place. - 2011NANT08SF


Fichier(s) associé(s) au document :
cottineauSF11.pdf