Université de Nantes
Archive du Service Commun de la Documentation

Transfert interhospitalier des patients victimes d'un AVC ischémique thrombolysé : pertinence de la médicalisation systématique ?

Par : Disarbois, Benjamin

Document archivé le : 23/01/2018

Introduction : selon les recommandations de l'HAS de 2009, les patients victimes d'AVC thrombolysés doivent être transférés vers leur UNV de territoire et/ou de leur UNV de recours pour bénéficier d'une Thrombectomie Mécanique (TM). Jusqu'à présent, ces Transferts Inter-Hospitaliers (TIH) étaient tous médicalisés en se basant sur le principe de précaution. L'augmentation de la prévalence de la maladie, les facilités d'accès à la thrombolyse et à la TM augmentent les demandes de TIH. La médicalisation de ces TIHa des conséquences organisationnelles pour les SAMU et un coût important pour la société. L'objectif principal de ce travail est de déterminer s'il est pertinent de médicaliser tous ces TIH. L'objectif secondaire est de déterminer s'il existe des facteurs prédictifs de médicalisation de ces TIH. Méthode : étude rétrospective d'une population de patients victimes d'un AVC ischémique thrombolysé et transférés secondairement en Loire-Atlantique - Vendée sur la période 2014-2016. Résultats : nous avons inclus 82 patients. Tous les TIH étaient médicalisés sauf un paramédicalisé. Nous avons constaté une stabilité globale de nos patients sur les plans neurologiques, hémodynamiques et respiratoires. Seulement 3 patients se sont compliqués et ont nécessité une intervention médicale, soit 3.6% (0.8-10.7) (une hémorragie ORL, une agitation et une dégradation neurologique). Aucun geste de réanimation n'a été nécessaire pendant le TIH lui-même (une intubation oro-trachéale à l'arrivée à destination). Onze patients ont nécessité un traitement antihypertenseur sans autre complication et auraient pu justifier d'un Transfert Infirmier Inter-Hospitalier (TIIH). Le taux de transformation hémorragique symptomatique dans les 24h était de 2.4% (0.2-9.0) (n=2). Les symptômes ont été constatés plus de 2h après la fin du transfert. Conclusion : la faible proportion de complications des patients victimes d'AVC ischémiques thrombolysés remet en cause la médicalisation systématique des TIH. L'instabilité tensionnelle isolée peut justifier d'un TIIH. En fonction des contraintes locales, chaque centre hospitalier devra rédiger des protocoles spécifiques. Les résultats de ce travail préliminaire nécessitent d'être confortés par une étude de plus grande ampleur. 17NANT229M


Fichier(s) associé(s) au document :
disarboisMED17.pdf