De la prosodie au langage : impact de l'hospitalisation précoce : étude longitudinale chez des enfants de trois à trente mois

Par : Poutier, Aurore

Document archivé le : 29/11/2012

La présente recherche s'inscrit à la suite du travail réalisé par Caron C. (sous la direction de Clouard C. et Leitgel-Gille M., 2011) qui a mis en évidence les particularités du Langage Adressé à l'Enfant (L.A.E.) d'une mère d'enfant hospitalisé. Nous avons mené une étude longitudinale du développement langagier de l'enfant dans ce contexte interactionnel particulier, en nous centrant sur les caractéristiques prosodiques : temps moyen syllabique de la phonation, accentuation, allongement final, prosodie linguistique et émotionnelle. Nous avons montré que les enfants hospitalisés précocement ont un développement normal, mais plus lent, du langage. Ils présentent également certaines particularités au niveau du temps moyen syllabique de la phonation, de la mise en place de l'allongement final et de la prosodie émotionnelle. Ce mémoire de fin d'études s'inscrit dans le cadre de recherche du Programme International pour le Langage de l'Enfant (PILE) de l'hôpital Necker-Enfants Malades à Paris(15e). 12NANT14-ORT


Fichier(s) associé(s) au document :
PoutierORT12.pdf