Université de Nantes
Archive du Service Commun de la Documentation

Régulations traductionnelles lors de l'infection par le virus de l'hépatite C (VHC)

Par : Colman, Hélène

Document archivé le : 08/02/2011

Le virus de l'hépatite C (VHC) est un problème majeur de santé publique, il infecte de façon chronique 3% de la population mondiale et cause cirrhose et cancer du foie. Il n'existe pas de vaccin et son traitement est inactif chez près de la moitié des patients. Le génome du VHC est un ARN positif simple brin, présentant une grande variabilité génétique. Sa traduction est initiée par un IRES (Internal Ribosome Entry Site), permettant de recruter le ribosome sans l'aide de tous les facteurs classiques d'initiation de la traduction. Cette région possède des structures secondaires et sa séquence est conservée parmi les génotypes viraux. Elle est donc une cible thérapeutique potentielle. La traduction virale est modulée par des facteurs viraux et cellulaires, dont les modalités ne pas encore bien connues. A partir de variants naturels de l’IRES présentant des efficacités traductionnelles et des tropismes cellulaires différents, nous avons cherché à comprendre quels sont les déterminants (séquence virale et facteurs cellulaires agissant en trans (les ITAF, IRES Trans Acting Factors)) conditionnant l'efficacité de l'IRES dans l'hépatocyte. Nous avons parallèlement analysé les modifications traductionnelles des ARN cellulaires lors de l'infection virale dans le modèle des cellules Huh-7 infectées par la souche JFH-1 en comparant le transcriptome traduit, liés aux ribosomes (polysome) et le transcriptome libre. Nous avons montré la régulation traductionnelle de gènes régulant le cytosquelette, la traduction, le métabolisme mitochondrial et le cycle cellulaire. Certaines de ces régulations pourraient impliquer des microARN cellulaires. - 2010NANT03VS


Fichier(s) associé(s) au document :
colmanDOC10.pdf