Université de Nantes
Archive du Service Commun de la Documentation

Les réalismes épistémologiques de Gaston Bachelard

Par : Michel-Elie Martin

Document archivé le : 22/07/2011

La philosophie des sciences de Bachelard est une « philosophie dialoguée. Sur le plan épistémoloqique, « rationalisme appliqué » et « matérialisme technique » sont indissociables pour rendre compte de la physique et de la chimie en acte. En reprenant l'ensemble des réalismes épistémologiques que revendique Bachelard, et en les articulant, on peut caractériser cette philosophie des sciences, comme étant un « réalisme scientifique » tout à fait inédit et, malheureusement, le plus souvent inaperçu. L 'ensemble de ces « réalismes épistémologiques » confèrent aux sciences contemporaines une portée ontologique, parce que, pour la plupart, ils ont une portée qui dépasse leur seule fonction méthodologique. Notre commentaire de l'oeuvre épistémologique de Bachelard est une mise à jour de ces « réalismes épistémologiques » et de leur articulation non seulement entre eux, mais également avec le « rationalisme appliqué » pour rendre compte de l'ontogénie dialectique et parallèle du sujet et de l'objet, en quoi consiste le mouvement de construction des sciences. Le but de ce commentaire n'est pas seulement historique : restituer un pan inaperçu de l'épistémologie de Bachelard. Il en précise toute l'actualité, puisque entre autres, le « réalisme des relations » semble pouvoir constituer le soubassement de la théorie de la relativité des échelles. Quant au « réalisme du rythme », par exemple, in ouvre une nouvelle manière d'entendre le réel.


Fichier(s) associé(s) au document :
thèse en version 2007.pdf