Analyse du registre MITRACLIP au CHU de Nantes : données de suivi à un an de la procédure

Par : Enée, Justine

Document archivé le : 24/01/2017

Le traitement percutané de l'insuffisance mitrale (IM) par Mitraclip est une technique sure et efficace en alternative à la chirurgie chez les patients récusés ou à haut risque, mais les critères de sélection des patients restent débattus. Matériel et méthodes : Tous les patients implantés d'un Mitraclip au CHU de Nantes ont été inclus prospectivement. Le critère de jugement principal (CJP) était le décès ou l'hospitalisation pour insuffisance cardiaque (IC) à 1 an de la procédure. Résultats : 47 patients (85% d'hommes, âge moyen 71±12 ans) ont été inclus, 13 étaient décédés et 5 avaient été hospitalisés pour IC à 1 an (38%). Les patients évoluant défavorablement étaient majoritairement porteurs d'une IM secondaire (60% des secondaires vs 18% des organiques ; p=0,07), avaient des stigmates biologiques d'IC plus marqués, et des scores de risque plus élevés. En analyse multivariée, le score STS (Béta 1,33 IC95%(1,22-1,41) ; p=0,01), la PAPD postprocédure (Béta 1,33 IC95% (1,07-1,65) ; p=0,01), la clairance de la créatinine de sortie, et les PAPS échographiques de sortie d'hospitalisation étaient corrélés à la survenue du CJP. L'efficacité de la procédure était confirmée à 1 an (grade de l'IM 1,40,8 vs 3,90,4 ; p<0,001), de même que l'amélioration fonctionnelle (79% en stade I/II de la NYHA ; p<0,001). Conclusion : L'efficacité, la sécurité de la procédure et la survie des patients au CHU de Nantes, est comparable à la littérature. Le score STS et les données du cathétérisme postprocédure sont les principaux facteurs corrélés à l'évolution à 1 an. 16NANT169M


Fichier(s) associé(s) au document :
eneeMED16.pdf