Les fichiers ne seront visibles qu'après la date de confidentialité : 07/09/2021
Devenir à 1 an des patients implantés en urgence ou sauvetage d'une valve aortique par voie percutanée, étude bicentrique sur 5 ans

Par : Piriou, Pierre-Guillaume

Document archivé le : 12/10/2020

La réalisation d'un remplacement valvulaire aortique de sauvetage chez les patients en choc cardiogénique est un challenge. Nous nous intéressons aux résultats de ces procédures, aux complications et au devenir des patients.130 patients ont été inclus. 36 étaient en choc cardiogénique et ont été comparés à 94 patients considérés urgents car implantés dans le même temps hospitalier. Les remplacements valvulaires aortiques en choc cardiogénique ont 9,1 % de mortalité à 30 jours et 27,3 % à 1 an. Il n'y a pas de différence significative de mortalité entre les chocs cardiogéniques et les patients urgents non choqués, à 30 jours (p 0,188) ou à 1 an (p 0,243). Il y a peu de complications hormis l'insuffisance rénale aiguë. Les résultats fonctionnels et échocardiographiques sont bons à 1 an. La procédure est donc une thérapie efficace et sécurisée avec une survie acceptable chez les patients urgents et en choc cardiogénique. 20 NANT 069M