L'antigène de mélanome MELOE-1 : expression tissu-spécifique et immunogénicité

Par : Bobinet, Mathilde

Document archivé le : 19/01/2015

Dans l'optique de développer de nouvelles approches d'immunothérapie dans le mélanome, nous nous sommes intéressés à l'antigène MELOE-1 dont l'implication dans l'immunosurveillance du mélanome avait été montrée. Ce travail a permis d'une part de mieux documenter l'immunogénicité de cet antigène et d'autre part de définir les mécanismes de régulation impliqués dans l'expression du gène meloe, deux pré-requis pour une utilisation en vaccinothérapie. Nous avons montré que l'expression du gène meloe était contrôlée à la fois par des facteurs de transcription spécifiques du mélanome et par le statut de méthylation de sa région promotrice, spécifiquement hypométhylée dans la lignée mélanocytaire. Ces deux niveaux de contrôle restreignent l'expression de meloe aux cellules mélanocytaires. En ce qui concerne l'immunogénicité de l'antigène MELOE-1, un des produits issu de la traduction de meloe, nous avons identifié six épitopes de classe II situés dans différentes régions de la protéine, en plus de l'épitope de classe I déjà décrit. De plus, nous avons montré que l'antigène MELOE-1 était capable d'induire des réponses CD4 in vitro majoritairement Th1 à partir des lymphocytes circulants de tous les patients porteurs de mélanome testés. Enfin, des résultats préliminaires suggèrent que l'antigène MELOE-1 entier, ou un long peptide dérivé de cet antigène sont plus efficaces que l'épitope minimal de classe I pour induire in vitro des réponses T CD8 robustes à partir de lymphocytes T circulants. L'ensemble de ces résultats permettrait donc d'envisager l'utilisation de longs peptides dérivés de MELOE-1 pour l'immunothérapie du mélanome. 13NANT23-VS

Fichier(s) associé(s) au document :