Université de Nantes
Archive du Service Commun de la Documentation

Hypertension rénovasculaire pédiatrique : à propos de huit cas du CHU de Nantes

Par : Humbert, Julie

Document archivé le : 08/11/2011

L'hypertension artérielle concerne 1 à 3% des enfants et l'origine rénovasculaire est retrouvée dans 5 à 10% des étiologies secondaires. Les dossiers de 8 enfants atteints d'HTA rénovasculaire suivis au CHU de Nantes depuis 2001 ont été étudiés rétrospectivement : pour 2 enfants la maladie s'intégrait dans un tableau de neurofibromatose de type 1. Seulement 2 enfants étaient symptomatiques avec un syndrome « hyponatrémie-hypertension » lors du diagnostic alors que tous avaient une hypertension artérielle importante. Les lésions étaient bilatérales pour 3 cas avec 2 cas de syndrome « mid-aortic ». 1 cas présentait une lésion d'une artère sous-clavière. L'échographie doppler a orienté le diagnostic dans la moitié des cas et l'angioscanner l'a affirmé avec néanmoins quelques imprécisions. L'angioRM avait peu de rendement dans notre étude, lié au manque d'expérience de notre centre. Les prises en charge ont été variées et complexes : 1 cas a eu une néphrectomie, 2 cas d'autotransplantations rénales et 4 cas traités par angioplastie. Parmi eux, 1 enfant a nécessité jusqu'à 4 angioplasties du fait de resténoses et d'une thrombose intrastent, avec la pose d'un stent passif et d'un stent actif. En comparant nos données aux dernières séries de la littérature, nous essayons d'établir une démarche diagnostique et thérapeutique. - 2011NANT051M


Fichier(s) associé(s) au document :
humbertMED11.pdf