Université de Nantes
Archive du Service Commun de la Documentation

Optimisation de la production de cellules dendritiques pour leur utilisation en immunothérapie anti-tumorale

Par : Simon, Thomas

Document archivé le : 13/03/2012

Les cellules dendritiques (DC) font partie intégrante de l'immunité, à l'interface entre le système inné et le système adaptatif. De part leur capacité de présentation antigénique (sur les CMH de classe 1 et II), de maturation et de migration aux organes lymphoïdes secondaires, elles possèdent la propriété unique d'activer les lymphocytes T naïfs et de les induire en différenciation. Ainsi, elles sont à la base de la spécialisation lymphocytaire CD4 et CD8. Elles sont également capables d'interagir avec un grand nombre de types cellulaires (lymphocytes B, cellules NK, neutrophiles, éosinophiles, cellules endothéliales...). Les DC peuvent ainsi activer les réponses immunes ou au contraire les réguler, selon les conditions de maturation. Depuis plusieurs années, elles sont utilisées en thérapie anti-tumorale mais, malgré l'obtention de réponses lymphocytaires, les résultats cliniques restent encore décevants. Ainsi, une connaissance approfondie de la biologie des DC, associée à leur modalité de production est devenue primordiale. Ceci nous a amené à développer dans un premier temps les conditions de culture favorables à l'obtention des DC et à en déterminer les conséquences sur leur activation. Ensuite, nous avons mis au point un protocole de maturation séquentielle permettant aux DC d'acquérir des qualités fonctionnelles favorables à la mise en place d'une réponse immunitaire à long terme. L'ensemble de ce travail devrait ainsi contribuer à l'amélioration de la production de ces cellules pour leur utilisation en immunothérapie-anti-tumorale. - 2009NANT45VS


Fichier(s) associé(s) au document :
simonDOC09.pdf