Université de Nantes
Archive du Service Commun de la Documentation

Détermination par méthode in vitro de l'efficacité de produits solaires formulés avec des filtres inorganiques et/ou organiques

Par : El Boury Alami, Soumia

Document archivé le : 13/03/2012

Suite aux travaux préalablement initiés au Laboratoire de Pharmacie industrielle et de Cosmétologie, nous nous sommes attachée à améliorer la connaissance de l'efficacité des différents filtres et écrans pouvant être utilisés actuellement dans les produits solaires. Notre travail a tout d'abord consisté en l'étude de l'efficacité des filtres dans le domaine UVA. On observe des niveaux d'efficacité variables selon les molécules utilisées. Le filtre le moins efficace est la benzophénone¬3. Le filtre UVA le plus efficace est en réalité un filtre à spectre large, à savoir l'anisotriazine. Côté photostabilité, on distinguera 2 catégories de filtres : ceux qui perdent plus de 10% de leur efficacité après deux heures d'irradiation (et c'est le cas pour la majorité des filtres étudiés) et ceux qui sont stables même après deux heures d'irradiation. Pour cette dernière catégorie, il s'agit des benzophénones 3 et 5, de la triazine commercialisée sous le nom de Tinosorb M® et du bisimidazylate. Ces filtres dont l'efficacité peut être bonne ou médiocre selon la molécule considérée présentent l'avantage d'être photostables, ce qui en fait des ingrédients de choix pour la formulation des produits solaires. Partant du principe qu'un produit solaire est un mélange de filtres et qu'il comporte, la plupart du temps, à la fois des filtres organiques et des filtres inorganiques, il nous a paru intéressant de tester l'effet de l'association des filtres entre eux sur le niveau de photoprotection obtenu. Des combinaisons filtres organiques – dioxyde de titane ou bien filtres organiques – oxyde de zinc ont été réalisées et ont permis de conclure à une meilleure synergie lorsque l'on associe les filtres organiques à l'oxyde de zinc. Si au regard de ces résultats, il semble plus simple d'associer l'oxyde de zinc que le dioxyde de titane, il faut toutefois bien noter que les associations incluant du dioxyde de titane permettent d'atteindre des niveaux de photoprotection beaucoup plus élevés. La meilleure association est celle avec l'anisotriazine puisque l'on obtient un SPF supérieur à 50. - 2011NANT23VS


Fichier(s) associé(s) au document :
elbouryDOC11.pdf