Université de Nantes
Archive du Service Commun de la Documentation

Étude de l'interaction TCR/peptide/CMH des lymphocytes T régulateurs CD8+CD45RClow en allotransplantation chez le rat

Par : Picarda, Elodie

Document archivé le : 16/12/2014

Actuellement, les études en transplantation ont pour objectif d'induire une tolérance spécifique du donneur à long terme. Notre équipe a montré dans un modèle d'allotransplantation cardiaque chez le rat que le blocage de la voie CD40/CD40L induit des lymphocytes T régulateurs (Tregs) CD8+CD45RClow spécifiques du donneur et avec un fort potentiel suppresseur. L'importance de l'interaction du récepteur des Tregs (TCR) dans leur développement et leur fonction reste mal connue. Ces travaux de thèse ont eu pour objectif d'étudier la spécificité antigénique et le répertoire TCR associé des Tregs CD8+. Nous avons démontré pour la première fois en transplantation que les Tregs CD8+CD45RClow induits reconnaissent un allopeptide de 15 acides aminés, dérivé d'une molécule du complexe majeur d'histocompatibilité (CMH) de classe II du donneur. Ce peptide active les Tregs in vitro en présence de cellules dendritiques plasmacytoïdes et stimule in vivo, et sans autre traitement, la génération et/ou la fonction de Tregs CD8+ spécifiques, qui inhibent les réponses immunes anti-donneur et induisent une tolérance chez des receveurs naïfs transplantés. De plus, le complexe CMH du soi/allopeptide identifié est reconnu par des TCRs sélectionnés pour les chaînes Vβ11 et Vβ18 exprimées par les Tregs, présentant un répertoire privé et assez divers dans la rate, mais plus restreint dans le greffon, et assurant une inhibition efficace des réponses alloimmunes. Ces travaux ont permis d'approfondir les connaissances sur la biologie des Tregs CD8+ chez le rat et mettent en évidence le potentiel thérapeutique des Tregs spécifiques d'antigènes dans le contrôle des rejets aigu et chronique d'allogreffe. 13NANT14-VS


Fichier(s) associé(s) au document :
picardaDOC13.pdf