Université de Nantes
Archive du Service Commun de la Documentation

Approches thérapeutiques des ostéosarcomes par ciblage des activités kinases

Par : Gobin, Bérengère

Document archivé le : 03/03/2015

L’ostéosarcome est la plus fréquente des tumeurs osseuses primitives malignes et est caractérisé par la production de tissu ostéoide tumoral avec ou sans lésions ostéolytiques. Malgré des avancées en termes de chimiothérapie et de chirurgie, le taux de survie des patients reste inchangé depuis plusieurs années. L’absence de réponse aux drogues et l’établissement de résistance montre l’urgence d’explorer de nouvelles voies thérapeutiques. Durant la dernière décade, les avancées biologiques et technologiques ont permis l’émergence de nouvelles thérapies ciblées. Ces drogues inhibitrices sont regroupées en 2 familles majeures (anticorps monoclonaux et petites molécules inhibitrices des activités tyrosine kinase) et ciblent spécifiquement un acteur clé du développement tumoral, et montrent de plus en plus un intérêt majeur dans le ciblage du microenvironnement tumoral. Dans ce contexte, nous nous sommes intéressés aux petites molécules inhibitrices des activités tyrosine kinase: l’imatinib mésylate, inhibiteur des plusieurs récepteurs tyrosine kinase, le NVP-BEZ235, inhibiteur de PI3K et de mTOR, et le BYL719, inhibiteur de la sous-unité p110α de l’enzyme PI3K. Nos résultats ont révélé un effet anti-tumoral direct de ces inhibiteurs in vitro ainsi que in vivo dans plusieurs modèles précliniques d’ostéosarcome. De plus, des études histomorphométriques ont montré l’implication de ces inhibiteurs dans le ciblage de l’angiogenèse tumorale. Nous avons également pu mettre en évidence un impact de ces molécules sur la physiologie osseuse. L’ensemble des résultats de ce travail permet donc de mettre en avant l’intérêt thérapeutique des thérapies ciblées dans l’ostéosarcome. 13NANT31-VS


Fichier(s) associé(s) au document :
gobinDOC13.pdf