Université de Nantes
Archive du Service Commun de la Documentation

L'eczéma de contact chez l'enfant : à propos de 54 observations

Par : Danno, Guillaume

Document archivé le : 01/06/2010

L'analyse des résultats observés lors de la consultation de dermato-allergologie du Centre Hospitalo-Universitaire de Nantes entre 1999 et 2002 montre un taux de sensibilisation de contact de 63% parmi les patients de 15 ans ou moins. Les allergènes les plus fréquemment en cause sont le nickel (23%), l'amerchol L101 (21%), la lanoline (21%), la cocamidopropylbétai??ne (15%), le chrome (12%), le cobalt (11.5), le baume du Pérou (11%) et le fragrance mix (10%). Ces résultats confirment que la sensibilisation de contact est une étiologie non négligeable d'eczéma de l'enfant. Il ressort qu'un terrain atopique semble prédisposer à la polysensibilisation. Nous suggérons de discuter l'inclusion de la cocamidopropylbétai??ne et de l'amerchol L101 dans la batterie standard enfant. L'allergie par procuration n'est pas rare chez les très jeunes patients, et doit donc être envisagée lors de l'interrogatoire. - 2003NANT069P


Fichier(s) associé(s) au document :
PHdanno.pdf