Analyse de concordance entre l'IRM de perfusion de stress et la scintigraphie myocardique : à partir des 3 premières années d'expérience nantaise

Par : Laporte, Benoît

Document archivé le : 27/02/2013

L'IRM de perfusion de stress à l'adénosine est une modalité d'imagerie de l'ischémie myocardique de développement relativement récent. L'objectif de ce travail était de confronter ses résultats en comparaison avec ceux de la scintigraphie myocardique, qui est le gold standard en routine clinique dans notre centre, en lui appliquant une méthode d'analyse similaire par segments. Nous avons retrouvé une concordance dans l'interprétation de 71,25% des segments entre l'IRM de perfusion et la scintigraphie myocardique. Le plus grand nombre d'erreurs a été commis dans l'interprétation du tiers basal (faux positifs et/ou faux négatifs). Malgré le faible effectif qui en était la principale limite, ce travail peut suggérer de prêter une attention plus grande à l'analyse des segments 1, 2, 4, 5 et 11. Notre travail fait apparaître que l'IRM de perfusion seule, dans son interprétation qualitative, présente des limites liées à un manque de fiabilité pour séparer les segments normaux et modérément ischémiques, ce qui apparaît également dans la littérature. L'approche multiparamétrique de l'interprétation de l'IRM cardiaque, incluant notamment l'imagerie de rehaussement tardif et l'imagerie de la cinétique ventriculaire, apparaît prometteuse pour améliorer la fiabilité diagnostique de l'IRM cardiaque de stress. 12NANT089M


Fichier(s) associé(s) au document :
laporteMED12.pdf