Contribution à l étude de l alloréactivité NK en greffe allogénique de cellules souches hématopoïétiques ; Ressource électronique : implication des récepteurs KIR / Laure Denis ; sous la direction de Jean Denis Bignon

Par : Denis , Laure -- 1977

Document archivé le : 10/03/2010

La greffe allogénique de CSH représente un modèle d'alloréactivité cellulaire au cours de la reconstitution hématopoïétique. Les conséquences immunologiques induites peuvent être délétères (rejet et GvHD) ou bénéfique (GvL). Les molécules HLA impliquées dans ces réactions représentent par ailleurs les ligands spécifiques de récepteurs exprimés à la surface des cellules NK de l'immunité innée. Parmi ces récepteurs, les marqueurs KIR, très polymorphes, sont exprimés de manière clonale et contrôlent la réactivité allogénique NK. Au laboratoire, nous nous sommes intéressés à l'alloréactivité NK et à la contribution des interactions KIR/HLA en greffe allogénique de CSH. Les résultats ont révélé des combinaisons génotypes KIR donneur/receveur " à risques " sur la GvHD. Une régulation transcriptionnelle des gènes KIR en reconstitution post-greffe de CSH apparaît déterminante sur la réaction GvH. Enfin, les mécanismes en jeu dans l'alloréactivité NK semblent impliquer l'ensemble des récepteurs activateurs et inhibiteurs exprimés à la surface des cellules NK, dans un contexte HLA déterminé.

Fichier(s) associé(s) au document :