Université de Nantes
Archive du Service Commun de la Documentation

Étude de la place de la TEP/TDM au 68Ga-HBED-PSMA dans le diagnostic de la récidive biochimique occulte du cancer de la prostate : résultats préliminaires d’une étude prospective nantaise

Par : Denis, Antoine

Document archivé le : 04/12/2017

Introduction : le cancer de la prostate (CaP) est le cancer le plus fréquent chez l’homme. Les thérapies de rattrapage après traitement radical se sont récemment multipliées, aussi les cliniciens sont de plus en plus confrontés à des patients en récidive biologique précoce pouvant bénéficier d’un traitement ciblé. Ce travail va analyser les performances diagnostiques et l’impact sur la prise en charge thérapeutique de la tomographie par émissions de positons couplée à un scanner (TEP/TDM) au 68Ga-PSMA-11 chez des patients en récidive biologique d’un CaP. Patients et méthodes : les 22 premiers patients du protocole prospectif multicentrique «TEP PSMA REBIOLOC» ont bénéficié d’un examen TEP/TDM 1h et 2h post-injection de 3 MBq/kg de 68Ga-PSMA-11. Les taux de détection globaux et stratifiés selon le PSA ont été analysés, ainsi que l’influence du PSADT et de la vélocité. Son impact sur la prise en charge thérapeutique a également été étudié. Résultats : la TEP/TDM au 68Ga-PSMA-11 a retrouvé 29 lésions suspectes chez 19/22 patients (86%), le taux de PSA médian était de 0.57 ng/ml [0.09 – 1.58]. La majorité des lésions étaient ganglionnaires (72%), 21% étaient osseuses et 7% dans la loge de prostatectomie. Il n’a pas été retrouvé de corrélation entre le résultat de la TEP/TDM et le taux de PSA, ni avec le PSADT ou la vélocité. Les résultats de l’examen ont entraîné une modification de la prise en charge thérapeutique chez 20/22 patients (91%). Conclusion : ces résultats préliminaires montrent un excellent taux de détection de la TEP/TDM au 68Ga-PSMA-11 et mettent en évidence un impact clinique prometteur. 17NANT153M


Fichier(s) associé(s) au document :
denisMED17.pdf