Impact diagnostique et thérapeutique du TEP-scan en maladies infectieuses : étude rétrospective de 2007 à 2013 au CHU de Nantes

Par : Brochard-Libois, Julia

Document archivé le : 20/11/2014

La Tomographie à Emission de Positons au 18F-FDG couplée au scanner (TEP-scan) est un examen de médecine nucléaire principalement utilisé en cancérologie qui a montré un intérêt dans le diagnostic et le suivi thérapeutique des pathologies inflammatoires et infectieuses. Ce travail a étudié rétrospectivement 200 TEP-scan réalisés pour des pathologies infectieuses suspectées ou connues. Les motifs les plus fréquents étaient : l'exploration d'une fièvre d'origine indéterminée ou d'un syndrome inflammatoire chronique, les infections de matériel orthopédique, les infections de kystes hépato-rénaux dans le cadre de polykystoses, les infections de prothèse vasculaire, la recherche d'une porte d'entrée à un sepsis et les infections fongiques. La principale indication pour le suivi thérapeutique était les infections fongiques. Les TEP-scan à visée diagnostique étaient réalisés en moyenne au 76e jour de la prise en charge, la sensibilité pour le diagnostic d'une pathologie infectieuse était de 82%, la spécificité de 22%, la VPP de 45% et la VPN de 61%. L'intérêt majeur du TEP-scan dans ces indications était sa forte VPN. Le TEP-scan reste aujourd'hui un examen de seconde intention en raison de son coût élevé et de sa faible spécificité. Il présente néanmoins un apport intéressant pour les infections de diagnostic difficile et le suivi thérapeutique. 14NANT062M


Fichier(s) associé(s) au document :
brochardMED14.pdf