Université de Nantes
Archive du Service Commun de la Documentation

Issue des grossesses uniques obtenues après Fécondation In Vitro au CHU de Nantes

Par : Fanara-Fiderspil, Emily

Document archivé le : 22/12/2010

INTRODUCTION : D'après la littérature, les grossesses uniques issues de FIV ou ICSI semblent se compliquer plus souvent que les grossesses spontanées. Nous avons voulu savoir si tel était le cas pour la population prise en charge au CHU de Nantes. MATERIEL ET METHODES : Nous avons réalisé une étude prospective cas-témoins qui comparait les grossesses uniques issues de FIV et ICSI aux grossesses spontanées. Le critère principal était la prématurité. Les critères secondaires étaient : la grande prématurité, le RCIU, la pré-éclampsie et le mode d'accouchement. RESULTATS : 102 cas et 204 témoins ont été étudiés. Nous n’avons pas constaté de différence en matière de prématurité (OR=1.55 (0.55-4.16)), de grande prématurité (OR=2.00 (0.03-158.8)), de RCIU (OR=1.08 (0.35-3.04)), de pré-éclampsie (OR=3.08 (0.35-37.42)) ou de mode d'accouchement. DISCUSSION : Nos résultats diffèrent de ceux de la littérature, mais demandent à être confirmés par une étude multicentrique de plus forte puissance. CONCLUSION : Nous n'avons pas retrouvé les excès de risque décrits dans la littérature et pouvons rassurer nos patientes à l'aide d'une feuille d'information résumant notre travail.- 2010NANT079M


Fichier(s) associé(s) au document :
fanaraMED10.pdf