Évaluation de la qualité de l'annonce du diagnostic de VIH aux adolescents suivis au centre de traitement ambulatoire de Brazzaville, Congo de mai à octobre 2010

Par : Singlas, Vanessa

Document archivé le : 06/02/2014

Propos - Avec l'avènement des thérapies anti rétrovirales depuis 1996, on assiste à une survie plus longue des enfants et adolescents infectés en période périnatale, posant des difficultés majeures dans leur prise en charge et particulièrement en ce qui concerne l'annonce de leur diagnostic. L'objectif de cette thèse est d'analyser les facteurs susceptibles d'influencer la qualité de l'annonce du diagnostic faite aux adolescents suivis au CTA de Brazzaville. Méthode - 42 adolescents suivis au CTA ont été interrogés de manière individuelle de septembre à novembre 2010. On a étudié l'influence de l'âge de l'adolescent au moment de l'annonce de son diagnostic, de son sexe, de son niveau d'éducation, de sa durée de suivi au CTA et de la présence d'un soutien parental. Résultats - L'étude a permis de montrer que trois facteurs étudiés étaient susceptibles d'influencer la qualité de l'annonce du diagnostic de VIH aux adolescents à savoir l'âge, le niveau d'instruction et la présence d'un soutien parental. Les deux autres facteurs que sont la durée de suivi et le sexe n'ont pas montré d'impact significatif. Conclusion - Cette étude corrobore les données de la littérature indiquant que l'annonce du diagnostic de VIH à un enfant ou adolescent doit être faite dans une démarche progressive en tenant compte de son âge et de son niveau de compréhension. Le soutien parental est indispensable pour que l'annonce soit faite dans de bonnes conditions et comme soutien à l'observance. Le contexte Africain pose des difficultés majeures en raison d'une stigmatisation importante, des problèmes de pauvreté et malnutrition. 13NANT074M

Fichier(s) associé(s) au document :